Association indépendante et sans but lucratif qui milite pour accélérer la transition en Europe vers une agriculture durable, respectueuse de l'environnement et des pollinisateurs dont elle dépend. POLLINIS repose entièrement sur les dons de citoyens engagés comme vous dans ce combat vital et ne reçoit aucun financement de gouvernements ou d'organisations professionnelles pour pouvoir conserver son indépendance absolue vis-à-vis de tout pouvoir économique ou politique. Les données collectées sur ce formulaire feront l'objet d'un traitement informatique. L’association POLLINIS a pour éthique de ne pas échanger ou commercialiser les coordonnées de ses membres, votre email ne sera donc utilisé que dans le but de vous tenir au courant des actions de POLLINIS. Si vous souhaitez vous désinscrire de notre liste de diffusion, il vous suffira d'envoyer un e-mail à contact@pollinis.org en mentionnant "Désinscription" comme objet de votre message. Le droit d'accès et de rectification est assuré par nos soins, vous pouvez à tout moment l’exercer en écrivant à info@pollinis.org

J'ENVOIE DIRECTEMENT MA PÉTITION AUX CANDIDATS

Nous garantissons une totale confidentialité de vos données personnelles.
POLLINIS a pour politique de ne JAMAIS divulguer, louer ou vendre vos données personnelles. Elles sont exclusivement réservées à l'usage de l'association, et destinées à vous tenir informé et mobilisé. Vos données nous sont précieuses et nous en prenons grand soin.

       ATTENDU QUE les populations d'abeilles et de pollinisateurs sauvages déclinent un peu plus chaque année, mettant en péril la reproduction naturelle des plantes à fleurs, et avec elle toute l'agriculture et l'alimentation de la population ;

INQUIETS DU DÉCLIN MASSIF DES ABEILLES ET DES POLLINISATEURS SAUVAGES, ET SOUCIEUX DE L'AGRICULTURE ET DE LA NATURE QUE NOUS LAISSERONS À NOS ENFANTS, DEMANDONS SOLENNELLEMENT AUX CANDIDATS À L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE :

1

Un coup d'arrêt d'urgence au déclin dramatique des pollinisateurs, en interdisant sans attendre les pesticides néonicotinoïdes ancienne et nouvelle générations, responsables de la mort de millions d'abeilles en France et dans le monde.

2

La garantie que de nouvelles substances toxiques pour les abeilles et les pollinisateurs sauvages ne seront plus mises sur le marché, en exigeant des autorités sanitaires une contre-expertise systématique aux études remises par les entreprises agrochimiques pour l'homologation de leurs produits.

3

La protection des droits des citoyens contre les abus de l'industrie agrochimique, notamment en ne transposant pas en droit français la directive "Secrets d'affaires" promulguée par l'Union européenne, qui exonère les multinationales de rendre des comptes sur les substances utilisées dans les champs ou les médicaments.

4

L'accélération de la transition vers une agriculture respectueuse des pollinisateurs dont elle dépend, en réaffectant les fonds dédiés actuellement à l'agriculture intensive au financement des agriculteurs qui souhaitent évoluer vers une agriculture alternative, propre et pérenne. 

NOUS, CITOYENS ET ÉLECTEURS FRANÇAIS,

     ATTENDU QUE de nouveaux pesticides tueurs d'abeilles continuent malgré tout d'être approuvés par les autorités sanitaires et déversés massivement dans les champs, à cause de l'emprise de l'industrie agrochimique sur les procédés d'évaluation ;

     ATTENDU QUE l'industrie est sur le point de réussir à retirer aux citoyens leur droit élémentaire à l'information sur ce qu'ils mangent et les substances chimiques auxquelles ils sont exposés, en faisant adopter une directive "Secrets d'affaires" qui sera appliquée en France d'ici deux ans ;

     ATTENDU QUE des solutions alternatives existent et sont efficaces pour sortir l'agriculture du tout-chimique, émanciper les agriculteurs de l'emprise de l'industrie phytopharmaceutique et garantir un environnement sans danger pour les pollinisateurs, mais que les pouvoirs publics préfèrent continuer à encourager et subventionner l'agriculture industrielle ;

ATTENDU QUE les populations d'abeilles et pollinisateurs sauvages déclinent un peu plus chaque année, mettant en péril la reproduction naturelle des plantes à fleurs, et avec elle toute l'agriculture et l'alimentation de la population ;

ATTENDU QUE de nouveaux pesticides tueurs d'abeilles continuent malgré tout d'être approuvées par les autorités sanitaires et déversés massivement dans les champs, à cause de l'emprise de l'industrie agrochimique sur les procédés d'évaluation ;

ATTENDU QUE l'industrie est même sur le point de réussir à retirer aux citoyens leur droit élémentaire à l'information sur ce qu'ils mangent et les substances auxquelles il sont exposés, en faisant adopter une directive "Secrets d'affaires" qui sera appliquée en France d'ici deux ans ;

ATTENDU QUE des solutions alternatives et efficaces pour sortir l'agriculture du tout-chimique, émanciper les agriculteurs de l'emprise de l'industrie phytopharmaceutique et garantir un environnement sans danger pour les pollinisateurs existent et font leur leurs preuves, mais que les pouvoirs publics préfèrent continuer à encourager et subventionner l'agriculture industrielle ;

INQUIETS DU DÉCLIN MASSIF DES ABEILLES ET POLLINISATEURS SAUVAGES, ET SOUCIEUX DE L'AGRICULTURE ET DE LA NATURE QUE NOUS LAISSERONS À NOS ENFANTS, DEMANDONS SOLENNELLEMENT AUX CANDIDATS À L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE :

PÉTITION AUX CANDIDATS À L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE

CHARTE 2017

POUR LA PROTECTION DES POLLINISATEURS

NOUS, CITOYENS ET ÉLECTEURS FRANÇAIS

Déjà 192 542 signataires, aidez-nous à atteindre 200 000 !

PÉTITION AUX CANDIDATS À L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE

Fix the following errors:
Hide