Le 12 octobre, l'équipe en charge du contre-lobbying citoyen chez POLLINIS a rencontré Karen Bucher, conseillère chargée de la sécurité sanitaire auprès du ministre de l'agriculture, Stéphane Le Foll. L'objectif de cette rencontre : exiger des pouvoirs publics la protection juridique de l'abeille locale, l'un des combats de POLLINIS. Était également présent au rendez-vous, Joël Francart, inspecteur général de la santé publique vétérinaire travaillant à la sous-direction de la qualité, de la santé et de la protection des végétaux.
 
POLLINIS a souligné aux conseillers ministériels l'urgence de sauvegarder l'abeille noire, notre abeille locale. Cette abeille, parfaitement adaptée à nos climats et à nos paysages, est aujourd'hui en voie d'extinction, notamment à cause de l'importation massive d'essaims étrangers. Des Conservatoires de l'abeille noire existent un peu partout en France mais tout leur travail - plusieurs décennies parfois- peut-être anéanti avec la simple présence dans leur périmètre d'une ruche d'abeilles importées...

POLLINIS au ministère de l'Agriculture

VIGILANCE SUR LES NOUVEAUX TUEURS D'ABEILLES !

L'association a également rappelé aux représentants du ministre l'impérieuse nécessité de lutter contre les nouveaux pesticides tueurs d'abeilles (sulfoxaflor, flupyradifurone) qui ont été scandaleusement autorisés à Bruxelles - juste à temps pour pouvoir remplacer les néonicotinoïdes qui ont été interdits cet été en France à partir de 2020...

POLLINIS a demandé au ministère de l'Agriculture de prendre des mesures rapides pour contrer l'arrivée sur le marché français de ces nouveaux poisons. L'association a prévenu les conseillers ministériels que les citoyens seront vigilants lors de toute tentative de l'industrie agrochimique de réintroduire des néonicotinoïdes déguisés dans nos cultures, en France et en Europe.

Pour information : le lancement du sulfoxaflor était prévu en Chine cette année sous le nom commercial Typhoonee, et au Canada en traitement de semence sous le nom Rascendo. En plus de porter atteinte aux pollinisateurs, ces traitements systématiques entraînent l'agriculture dans une spirale infernale de résistance des ravageurs à ces produits. Cette spirale est à l'origine de l'usage combiné des pesticides et du remplacement perpétuel d'une molécule par une autre.

 

 sur les pistes juridiques envisageables, pour protéger, enfin, notre abeille locale.
 

 

L'association a demandé la protection de l'abeille noire et a exigé l'interdiction des nouveaux pesticides tueurs d'abeilles.

Merci pour vos dons, votre soutien et vos messages.

« Ces dernières années, j'ai fait de la transhumance avec six ruches dans les tournesols et quelle ne fut pas ma surprise, quinze jours après, pas un gramme de miel dans les housses. Les abeilles meurent de faim, pourquoi ? Les pesticides, les nouvelles races de tournesols, les OGM ou la météo selon les agriculteurs..." »

« En tant qu'élue, j'assistais hier à une réunion concernant le développement durable et l'agriculture actuelle. Les agriculteurs participant à la commission constataient qu'ils ne pouvaient plus épandre autant de phytosanitaires qu'avant! Donc les choses avancent lentement mais elles avancent. Merci pour ce que vous faites. »
Michelle, Anais, Charente.

"Mon échelle est si petite à côté de la vôtre. Un combat intérieur que je mène toute ouverte sur les mondes résistants. Merci pour toutes vos actions pleines de courage."

Nos combats dans les médias

L'Écho Républicain (novembre 2016) revient sur la Fête de l'abeille noire que POLLINIS a co-organisée début novembre avec le Conservatoire de l'abeille noire d'Ile-de-France (CANIF) pour réunir des Conservatoires et promouvoir la sauvegarde de nos abeilles locales. 

► POLLINIS a lancé en octobre le site Internet et les comptes Facebook et Twitter de la Fédération européenne des Conservatoires de l'abeille noire (FEdCAN). Des outils indispensables pour lutter pour la préservation d'Apis mellifera mellifera.

Gilles, Apiculteur depuis 40 ans à Aubaine.

« J'espère que votre association sera entendue par les autorités pour faire progresser les réductions des pesticides et sauver les abeilles.»
Denise R., Sainte-Foy-lès-Lyon.

IMPOSER D'URGENCE UNE STRATÉGIE JURIDIQUE

Sous l'impulsion de POLLINIS, plusieurs Conservatoires se sont regroupés dans la Fédération européenne des Conservatoires de l'abeille noire (FEdCAN) pour peser dans le débat public et exiger une protection juridique. Vu l'urgence et dans le contexte actuel des débats autour de la réorganisation de cette filière, pour lesquels le Ministère est maître d'oeuvre, POLLINIS a signalé que ce dossier était sous-estimé. Car la disparition de l'abeille noire représenterait une perte irremplaçable : celle d'un patrimoine génétique indispensable à la filière apicole et aux producteurs agricoles. 

L'association a donc évoqué le travail du juriste Pierre Barois, à qui POLLINIS a commandité un état des lieux de la protection juridique de l'abeille noire en France et en Europe (cf. article page 2). 

Dans les semaines qui viennent, POLLINIS enverra, comme convenu, des recommandations précises

 

Matthieu, ingénieur agronome, Nicolas, délégué général et Pauline, consultante chargée d'études et de plaidoyer, étaient au ministère de l'Agriculture le 12 octobre dernier.

Bulletin de liaison #4 / hiver 2016-2017

La "Fête de l'abeille noire" a pour but de faire connaître notre abeille locale, et d'alerter le public sur sa disparition rapide. La troisième édition s'est tenue du 5 au 6 novembre au sein du Conservatoire de l'abeille noire d'Île-de-France, situé en Vallée de Chevreuse (78). 

SAUVER L'ABEILLE NOIRE

Fin octobre, POLLINIS s'est rendu au dernier congrès de la Sicamm (Societas Internationalis Pro Conservatione Apis melliferae melliferae) dans le petit village de Lunteren, en plein coeur de la plus grande forêt des Pays-Bas. Nous étions accompagnés par un représentant de notre partenaire, la Fédération européenne des conservatoires de l'abeille noire (FEdCAN) en la personne de Christian Morio.
 
L'objectif : échanger et tisser des liens avec les membres de la Sicamm afin de porter le combat pour la préservation de l'abeille noire en dehors de nos frontières, au niveau européen.
 
Pendant deux jours, des chercheurs ont présenté l'état de l'art concernant cet hyménoptère présent en Europe de l'ouest depuis des millions d'années, mais menacés de disparition à force d'hybridation avec des espèces importées.

En prise directe avec ces difficultés grandissantes, des responsables de Conservatoires d'abeilles noires venus de toute l'Europe ont évoqué leur combat quotidien pour limiter les croisements de leurs abeilles.

La Sicamm, la FEdCAN et POLLINIS ont décidé de porter la question de l'abeille noire au plus haut niveau européen afin d'obtenir une protection juridique.

 

Un outil de lobbying citoyen

En janvier, POLLINIS publiera un outil essentiel pour la protection de l'abeille noire. Alors que Apis mellifera mellifera disparaît en Europe, l'association a en effet découvert qu'aucun rapport juridique n'existait pour la défendre.
 
Grâce aux dons des citoyens, une étude a donc été commanditée au juriste Pierre Barois pour obtenir une vue d'ensemble des réglementations française et européenne permettant de dégager de précieuses pistes juridiques à suivre.
 
Armé de ce précieux travail, POLLINIS va poursuivre sa campagne auprès des ministères de l'Agriculture et de l'Environnement pour réclamer une nouvelle législation pour notre abeille locale, un patrimoine génétique irremplaçable.

► Une étude indispensable au combat

PUBLICATION

Pour sauver l'abeille noire, POLLINIS publie une étude sur les pistes juridiques à suivre

Une exposition sur l'abeille à votre disposition

INFORMER LES CITOYENS

Les sept panneaux de l'exposition :
  • L'abeille sous toutes ses formes
  • Pollinisateurs et agriculture
  • L'apiculture au fil des saisons
  • Les abeilles se cachent pour mourir
  • Sauvons les abeilles
  • Sauver notre abeille locale
  • Comment choisir son miel ?

Si vous êtes intéressés par cette exposition, n'hésitez pas à nous contacter. Nous vous enverrons gratuitement le document PDF en haute définition afin que vous puissiez l'imprimer. 

Plus d'information : contact@pollinis.org

POLLINIS met à la disposition du public une exposition mobile : sept panneaux didactiques pour expliquer les enjeux de la protection des abeilles sauvages et domestiques.

Un combat au niveau européen

POLLINIS s'est récemment rapproché de plusieurs Conservatoires européens de l'abeille noire afin de porter un projet commun pour la préservation de l'espèce au niveau des institutions de l'U.E. Un beau combat en perspective.

Régulièrement sollicitée par ses sympathisants, POLLINIS est passée à l'acte cet automne : l'association vient de réaliser une exposition itinérante sur les abeilles. Téléchargeable gratuitement, elle est mise à la disposition des associations, des enseignants et des citoyens désireux d'informer le public sur ce merveilleux hyménoptère.
 
Sept grands panneaux permettent au public de mieux comprendre les abeilles, mais surtout les liens complexes et les enjeux autour de la pollinisation et de l'agriculture. On y apprend par exemple qu'il existe en France près de 1.000 espèces d'abeilles sauvages, réparties en six grandes familles. Ou encore que, malgré l'augmentation du nombre d'apiculteurs, la production de miel est passée de 32.000 tonnes en 1995 à seulement 13.000 tonnes en 2014. 

POLLINIS renforce son équipe ! 

Camille BAUDRY est chargée d'une étude de faisabilité dans le cadre du projet Anti-frelon asiatique de POLLINIS. Elle mène également une étude sociologique sur les agriculteurs. En parallèle, Camille est en charge des ressources humaines et de la gestion administrative de l'association : dons, requêtes donateurs, comptabilité, etc. Elle est titulaire d'un Master 1 en Administration et Management public et d'un Master 2 en Économie solidaire et Logique de marché.

Armand LAMORT est bientôt titulaire d'un diplôme d'ingénieur et juriste en Environnement. Après plusieurs stages chez POLLINIS, il a rejoint l'équipe à l'issu de son stage de fin d'étude. Il a d'abord travaillé sur les problématiques des résistances aux pesticides chez les ravageurs, ainsi que sur l'identification et la valorisation des modèles agro-écologiques comme alternatives au modèle conventionnel. Armand se concentre désormais sur le thème des pollinisateurs sauvages.

Valentine BOURRAT est journaliste reporter d'images depuis sa sortie de l'IEP de Toulouse. Après une expérience en Israël à l'ambassade de France comme chargée du multimédia, elle a collaboré avec différents médias (Arte, M6 et Paris Match...). Elle voyage pour réaliser des reportages et documentaires en Afghanistan, Papouasie Occidentale ou Haïti. Passionnée par les réseaux sociaux, et décidée à participer au secteur associatif, elle rejoint POLLINIS en tant que chargée de communication.

JE FAIS UN DON

Toutes les informations nécessaires pour permettre la transaction ne vous seront demandées qu'à la fin, sur le serveur ultra-sécurisé de la banque. POLLINIS vous garantit une totale confidentialité de vos données personnelles. 

Vos signatures aux pétitions nous confèrent une légitimité indispensable qui nous ouvre les portes des représentants politiques. Vos dons donnent à POLLINIS la totale liberté d'action et de parole dont nous avons besoin pour faire pression efficacement sur les décideurs politiques.

Dans les mois qui viennent, grâce à vous, POLLINIS va mener de front plusieurs combats pour :
  • obtenir une interdiction réelle de tous les pesticides tueurs d'abeilles en France et en Europe ;
     
  • contrer les lobbies à Bruxelles lors des prochaines autorisations de mise sur le marché (AMM) de nouveaux pesticides ;
     
  • inscrire nos luttes à l'agenda des candidats à l'élection présidentielle française.
     
  • accélérer la transition vers une agriculture respectueuse de la nature et des pollinisateurs dont elle dépend ;
     
  • protéger notre abeille locale, l'abeille noire.
 
Pour mener tous ces combats de front, nous avons besoin de votre aide.

Merci aux près de 20 000 donateurs qui nous soutiennent et à tous ceux qui participent à nos campagnes.

Sans votre soutien nous ne pourrions pas lutter à Bruxelles et à Paris pour sauver les abeilles et les pollinisateurs sauvages. Nous ne pourrions pas passer aux cribles les règlementations ou commander des études scientifiques ; nous n'aurions pas les moyens d'alerter le public et de monter des dossiers de contre-lobbying citoyen pour aller défendre l'intérêt général au cœur des institutions.

> JE FAIS UN DON
Twitter
Facebook
Linked In Pollinis

Depuis 2013 POLLINIS travaille sur un projet de système propre et efficace afin d'offrir une alternative aux insecticides utilisés pour détruire les nids de frelons asiatiques. L'objectif est de limiter la pression que l'espèce invasive fait peser sur la biodiversité en général, et sur les colonies d'abeilles en particulier. 

Après des tests conduits sur de vrais nids de frelons avec les prototype n°2, entièrement financé par les sympathisants de POLLINIS, l'association a construit le prototype n°3. Plus petit, plus léger et moins coûteux. 

Il va être testé sur de vrais nids de frelons dans les jours à venir. Reste à trouver un nid occupé.  L'hiver approche, et en cette saison les frelons sortent de leurs nids pour hiverner...

PRODUCTION DE LA PERCHE ET TRAQUE DES NIDS DE FRELONS
 
Prochaine étape ? La rationalisation du prototype, c'est-à-dire la conception de plans pour qu'il soit fabriqué, et produit de manière industrielle. Comme prévu, POLLINIS confiera à une association de réinsertion la construction des perches suivant ses plans. Mais ce n'est pas tout. Le système porté par l'association va permettre de collecter les données de géolocalisation grâce à une application présente sur le smartphone des désinsectiseurs. L'emplacement du nid sera géolocalisé automatiquement, la date et la hauteur seront envoyées à la base de données du Muséum national d'histoire naturelle (MNHN), qui centralise ce type d'information. Actuellement, plus de 50% des données collectées sur le terrain par les désinsectiseurs sont erronées, et ne permettent donc pas de suivre attentivement la destruction des nids en France. L'application mobile en développement par POLLINIS, le MNHN et une école d'ingénieurs en informatique permettra de traquer les nids de frelons. 

L'ensemble des bilans comptables de POLLINIS - publiés dans le JO et présentés sur le site Internet - ont été contrôlés par le cabinet de Commissaires aux comptes SOFIDEEC Baker Tilly. Ce dernier certifie "que les comptes annuels sont, au regard des règles et principes comptables français, réguliers et sincères et donnent une image fidèle du résultat des opérations de l'exercice écoulé ainsi que de la situation financière et du patrimoine de l'association à la fin de cet exercice."

www.pollinis.org/rapports-documents

Les comptes en ligne

Quelques mots

PROJET ANTI-FRELON ASIATIQUE

Le prototype n°3 en phase de test

Soutenu par les citoyens, le projet anti-frelon asiatique de POLLINIS poursuit sa progression : les tests des prototypes n°3 sur de vrais nids vont être conduits dans les jours qui viennent.

ONG INDÉPENDANTE ET SANS BUT LUCRATIF QUI AGIT EXCLUSIVEMENT GRÂCE AUX DONS DES CITOYENS POUR LA PROTECTION DES ABEILLES DOMESTIQUES ET SAUVAGES, ET POUR UNE AGRICULTURE QUI RESPECTE TOUS LES POLLINISATEURS. POLLINIS REPOSE ENTIÈREMENT SUR LES DONS DE CITOYENS ENGAGÉS COMME VOUS DANS CE COMBAT VITAL ET NE REÇOIT AUCUN FINANCEMENT DE GOUVERNEMENTS OU D'ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES POUR POUVOIR CONSERVER SON INDÉPENDANCE ABSOLUE VIS-A-VIS DE TOUT POUVOIR ÉCONOMIQUE OU POLITIQUE.

WWW.POLLINIS.ORG

LA VIE DE L'ASSO

Une année de succès en quelques chiffres :

  • Plus d'1,3 million de sympathisants en Europe.
     
  • 100% des recettes de l'association proviennent des dons de particuliers. 
     
  • 20 087 donateurs.
     
  • 100% d'indépendance.
     
  • 11 516 fans sur Facebook.
     
  • Une dizaine de campagnes nationales et/ou européennes.
     
  • 150 000 signatures en 24h contre la Directive Secrets d'Affaires (668 230 en quelques semaines).
     
  • 627 898 messages envoyés aux sénateurs et aux députés pendant les débats sur la loi Biodiversité : nous avons contribué à faire interdire les néonicotinoïdes en France.

La destruction du nid se fait grâce à l'injection d'une chaleur intense avec une perche, une technique inspirée des méthodes de défense des abeilles asiatiques. Le prototype n°3 est beaucoup plus efficace que le précédent car au lieu d'utiliser plusieurs modules chauffants (quatre sur le n°2), un seul est désormais nécessaire. "Les tests précédents ont montré qu'on était sur la bonne voie. Mais le prototype est trop lourd et mal pratique. En deux mois, on a revu le module électronique, le système de chauffage, et changé le matériau de la lance qui se fiche dans le nid. On a aussi modifié le système informatique, désormais beaucoup plus simple", explique Hacène Hebbar, responsable du projet chez POLLINIS. 

Les tests en laboratoire sur le nouveau prototype conduits au début du mois de décembre ont été concluants. En moins de deux minutes, la température monte à cinquante degrés sans dépasser le seuil auquel un nid pourrait prendre feu, ou à partir duquel le système électronique pourrait surchauffer. 

Une situation très préoccupante, liée notamment à la généralisation des insecticides néonicotinoïdes "tueurs d'abeilles". Un panneau explique spécifiquement comment sauver les abeilles, un autre comment choisir son miel pour ne pas transformer l'abeille en animal de batterie...

CONTRE-LOBBYING CITOYEN

DES TESTS EN LABORATOIRE CONCLUANTS

BILAN 2016

POLLINIS EXISTE GRÂCE À VOUS

Hacène finalise le prototype au Petit Fablab de Paris, un atelier de fabrication numérique dédié aux projets collaboratifs et de bien commun. 

POLLINIS tisse des liens avec les défenseurs de l'abeille noire au-delà des frontières françaises.

DES RESPONSABLES DE CONSERVATOIRE VENUS DE TOUTE L'EUROPE

L'abeille noire a déjà disparu dans certaines régions et en Allemagne.

Fix the following errors:
Hide